Menu

Quels sont les meilleurs quartiers de Marseille ?



Partout dans le monde, les petites, les moyennes ou les grandes villes comme Marseille ont différentes sortes de quartiers. Il y en a ceux qui sont bruyants et toujours animés ou ceux qui sont très calmes et plutôt préservés. Il y a aussi ce que l’on appelle les quartiers bourgeois ou les quartiers des luxes. A Marseille, on peut trouver tout cela. Si l’on envisage s’installer sur le court, le moyen ou le long terme dans cette ville qui fait bon vivre, il y a quelques quartiers qu’il faut vraiment voir de près.

Le chic carré d’or : entre résidentiel et air de campagne

Sur les 16 arrondissements de Marseille, on peut admirer un paysage urbain très contrasté. Mais si l’on cherche un quartier bourgeois, on n’a qu’à aller au 7e, 8e et 9e arrondissement. Dans la liste des meilleures alternatives, il y a les quartiers Perrier et Prado. On y trouve des jolis hôtels pour ceux qui sont de passage et de belles villas pour ceux qui se projettent de rester plus longtemps. Outre les immeubles de style haussmannien, ces quartiers disposent aussi de résidences de standing. Non loin de là, on peut aussi aller au quartier du Roucas-Blanc.

Les quartiers historiques et les quartiers modernes

Si l’on a envie de s’installer à proximité des lieux symboliques ou historiques de la ville, on peut choisir un abri dans le quartier du Vieux Port. Cet endroit permet de se trouver non loin de la mer mais aussi au cœur d’un lieu très fréquenté par les touristes et les vacanciers. On peut aussi avoir une belle vue de la Basilique Notre Dame de la Garde à partir de ce quartier.
Le quartier de l’hôtel de ville est aussi très prisé par les visiteurs pour ses bars, ses restaurants et ses commerces. On peut y trouver une location saisonnière ou une location sur un plus long terme si on envisage de s’installer à Marseille.
On peut également opter pour les quartiers modernes comme La Joliette. Plusieurs nouvelles infrastructures ont fait de ce coin un des quartiers les plus prisés de la cité phocéenne depuis quelques années.